Aïkido art martial ou sport martial ?

Nous avons déjà répondu à ce genre de questions

Le sport martial :

Objectif devenir un champion.
Il faut donc une performance normalisée, donc quelque chose d'irréel qui ne bouge pas dans le temps,afin de pouvoir comparer les performances de chacun pour déterminer quel est le meilleur. Effet pervers : triche, dopage, corruption, coups tordus. Le fameux esprit sportif en réalité…

Pourquoi les gens normaux ayant toutes leurs facultés ne s'en aperçoivent pas ? Un mystère, sans doute le conditionnement et le conformisme social.

Le sport en lui-même est inintéressant, la performance n'est pas intéressante, tout est centré sur l'individu et son ego, ses performances, et comment il se situe par rapport à ses concurrents. En bref le développement d'ego maximum est la meilleure source de motivation, quand celui-ci est extrêmement développé on ne réfléchit plus on est prêt à faire n'importe quoi,comme se doper pour en arriver à changer de sexe comme certain champion(e)...

Comme disait Churchill qui fumait son gros cigare à qui on demandait les secrets de sa longévité : « no sports… ».

Un art martial :

Un art c'est l'inverse, la performance on s'en moque.
Ce qui fait que les démons du sport n'existent pas : le dopage n'a aucun sens, la corruption non plus, etc. Un art est donc pratiqué par des gens qui ne sont pas meilleurs que les sportifs, c'est pourquoi cet art est parfois pollué par des tentations sportives dues à des problèmes d'ego et de mercantilisme… Là aussi il y a des effets pervers et il faut se méfier des pollueurs et des délirants car comme toute activité humaine pratiquée par des humains en retrouve tous les problèmes de la société.

Un art est dans le domaine culturel,
il ne dépend pas du ministère jeunesse et sports qui lui gère le sport et les compétitions.

Ce qui compte pour l'étudiant d'un art martial :
c'est l'étude de son art et d'aller le plus loin possible tout en sachant que cette voie est infinie. À l'opposé de toute idée de norme, on est bien obligé de constater qu'on est tous différents et que l'on peut partager une même passion sans être des clones comme les sportifs.
La relation entre sportifs est complètement différente de la relation entre pratiquants d'arts martiaux.

Il suffit de voir les photos pour voir qu'on ne peut pas faire les 2 : il faut choisir.

Conseils de lecture